Tag Archives: vie

contradictions,,en,La vie est pleine de contradictions,,en,Je participe à une retraite de recherche sur les pratiques de pleine conscience et contemplatives à la belle,,en,Institut Garrison,,en,J'apprends beaucoup de choses intéressantes,,en,et rencontrer beaucoup de,,en,comme d'esprit et d'excellentes personnes,,en,le genre de personnes avec qui je pouvais avoir une conversation profonde sur la nature irréelle de la réalité,,en,contrairement à la plupart des gens d'autres horizons de la vie serait poliment et avec tact s'excuser quand je suis un peu irréel,,en,Une expérience pédagogique,,en,Je viens de terminer mon premier mandat en tant que professeur à l'Université de gestion de Singapour,,en,J'ai enseigné un cours de premier cycle appelé ordinateur comme un outil d'analyse,,en,qui est sur la modélisation des entreprises et aide à la décision axée sur les données,,en,J'avais sur,,en,élèves,,en,en trois sections de trois heures de cours par semaine chacun,,en

Life is full of contradictions.

I am attending a research retreat on mindfulness and contemplative practices at the beautiful Garrison Institute. I am learning a lot of interesting things, and meeting a lot of like-minded and excellent people – the kind of people with whom I could have deep conversation about the unreal nature of reality, unlike most people from other walks of life would politely and tactfully excuse themselves when I get a bit unreal.

Continuer la lecture

Twilight Years

At some point in our life, we come to accept the fact we are closer to death than life. What lies ahead is definitely less significant than what is left behind. These are the twilight years, and I have come to accept them. With darkness descending over the horizons, and the long shadows of misspent years and evaded human conditions slithering all around me, I peer into the void, into an eternity of silence and dreamlessness. Il est almost time.

Continuer la lecture

Conduire en Inde

J'ai eu le plaisir de conduire dans de nombreuses régions du monde. Être assez attentif et ayant tendance à théoriser sur tout, Je suis venu pour former une théorie générale sur les habitudes de conduite ainsi.

Vous voyez, chaque endroit a un ensemble de normes de conduite, une grammaire ou un dialecte de la conduite, si vous voulez. À Marseille, France, par exemple, si vous allumez votre clignotant sur une rue multivoies, les gens vont immédiatement vous laisser. Ce n'est pas parce qu'ils sont conducteurs polis et prévenants (bien au contraire, en fait), mais un signal de virage indique les pilotes’ intention de changer de voie, pas une demande de les laisser. Ils ne cherchent pas la permission; ils sont simplement vous faire savoir. Vous feriez mieux de les laisser dans sauf si vous voulez une collision. À Genève (Suisse), d'autre part, le clignotant est vraiment une demande, qui est habituellement rejetée.

Continuer la lecture

Succès internes et externes

La réussite peut être interne ou externe. Succès extérieur est facilement mesurable en termes d'argent et de biens matériels. L'un interne est mesurée en termes de jalons moins palpables, comme le bonheur, tranquillité d'esprit etc. Succès externe est liée aux qualités extraverties, comme articulation, et dépend de ce que les autres pensent de vous. L'une interne, d'autre part, dépend de ce que vous pensez de vous-même. Il se compose de choses comme devoir, honneur etc. Confondre un avec l'autre mène à des idées fausses, comme l'identification de l'argent avec le bonheur, par exemple. Vous avez besoin d'un pour l'autre, mais ils ne sont certainement pas la même.

Continuer la lecture

Comment réussir dans la vie?

Quand j'ai parlé des dimensions de la réussite, J'ai utilisé le mot dimension avec une arrière-pensée. Je tiens à définir le succès pour vous d'une manière formelle. Vous voyez, une entité qui a plusieurs dimensions est un espace, semblable à l'espace tridimensionnel dans lequel nous vivons. Lorsque nous avons un espace multi-dimensionnel complexe à définir le succès dans, nous devons appliquer de bonnes techniques de la physique à bien faire les choses. Ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous aider.

Continuer la lecture

Dimensions de la réussite

L'argent ne est qu'une dimension le long de laquelle le succès peut être défini. Il ya beaucoup d'autres, tels que les sports, musique, art, jeu, politique, professions et les choses encore plus abstraits comme l'articulation, soft skills, philanthropie, sagesse, connaissances, etc.. Excellence dans l'une quelconque d'entre eux peut être pensé à nous succès. Le succès est facile à repérer - regardez l'une des célébrités et demandez-vous pourquoi vous les connaissez. La réponse est habituellement l'une des dimensions de la réussite - et la gloire de son sous-produit.

Excellence dans un domaine peut se traduire par de l'argent, qui est ce que Eddie Felson dans la couleur de l'argent dit le joueur plus jeune de la piscine. Ce transformabilité nous amène souvent à confondre l'argent pour la mesure de succès, qui, au fait, est le thème du film susmentionné. Vers la fin du film, quand Felson rend compte qu'il ya plus dans la vie que de l'argent, dit-il, "Je veux juste votre meilleur jeu." Aptitude à accrocher avec le meilleur quiconque de jeu peut bomber dans ne importe quel domaine est l'excellence; et il doit être compté comme un succès. Cette excellence est probablement ce que les anciens Grecs appelaient arete.

Continuer la lecture

Définition de la réussite

Nous voulons tous réussir dans la vie. Qu'est-ce que le succès signifie pour nous? Parce que le succès est le but dans la vie, quand il ne est pas atteint, nous obtenons déçus. Nous sommes alors, pour être franc, infructueux. Mais le mot succès peut contenir quoi que ce soit au sein de. Donc, si vous nous ne savons pas ce qu'est le succès, la déception est inévitable. Nous avons vraiment besoin de le définir.

Passons en revue quelques définitions communes de succès et de voir si nous pouvons en tirer des conclusions, il. A la fin de cette série de postes, Je espère pour vous donner une bonne définition qui va vous faire réussir dans la vie. Que pouvez-vous demander à un blog?

Continuer la lecture

Autisme et Genius

La plupart des choses dans la vie sont distribués normalement, ce qui signifie qu'ils montrent tous une courbe en cloche quand quantifié en utilisant une mesure raisonnable. Par exemple, les marques marqués par un assez grand nombre d'étudiants a une distribution normale, avec très peu de notation proche de zéro ou proche de 100%, et plus groupage autour de la moyenne de la classe. Cette répartition est à la base de la lettre classement. Bien sûr, ce qui suppose un test raisonnable - si le test est trop facile (comme un test de l'école primaire donnée aux étudiants universitaires), tout le monde serait proche de marquer 100% et il n'y aurait pas de courbe de cloche, ni aucun moyen raisonnable de lettre-titrant les résultats.

Si nous pouvions raisonnablement quantifier traits comme l'intelligence, folie, autisme, athlétisme, aptitude musicale etc, ils devraient tous faire des distributions gaussiennes normales. Lorsque vous vous trouvez sur la courbe est une question de chance. Si vous êtes chanceux, vous tombez sur le côté droit de la distribution à proximité de la queue, et si vous êtes malchanceux, vous vous trouverez à proximité du mauvais côté. Mais cette affirmation est un peu trop simpliste. Rien dans la vie est tout à fait que straight-forward. Les différentes distributions ont corrélations étranges. Même en l'absence de corrélations, considérations purement mathématiques seront indiquent que la probabilité de se trouver dans l'extrémité droite de multiples traits désirables est mince. C'est-à-dire, si vous êtes dans le top 0.1% de votre cohorte scolaire, et en termes de vos regards, et dans l'athlétisme, vous êtes déjà un sur un milliard — qui est la raison pour laquelle vous ne trouvez pas beaucoup de physiciens théoriques étonnamment beaux qui sont également classés les joueurs de tennis.

Le récent champion du monde d'échecs, Magnus Carlsen, est aussi un modèle de mode, qui est nouvelles, précisément parce qu'elle est l'exception qui confirme la règle. Au fait, Je viens de comprendre ce que cette expression mystérieuse «exception qui confirme la règle" signifie en réalité - quelque chose ressemble à une seule exception, car en règle générale, il n'existe pas ou n'arrive, ce qui prouve qu'il n'y est une règle.

Pour en revenir à notre thème, en plus de la probabilité infime pour le génie tel que prescrit par les mathématiques, nous trouvons aussi des corrélations entre le génie et les pathologies comportementales comme la folie et l'autisme. Un cerveau de génie est probablement câblé différemment. Quelque chose de différent de la norme est également, bien, anormal. Comportement anormal lorsque jugé contre les règles de la société est la définition de la folie. Donc, il ya une seule une fine ligne qui sépare la folie de vrai génie, Je crois. La vie personnelle de nombreux génies font à cette conclusion. Einstein avait des relations personnelles étranges, et un fils qui était cliniquement fou. Beaucoup de génies effectivement fini à la poubelle looney. Et certains affligés avec des cadeaux étonnants autisme montrent comme la mémoire photographique, prouesse mathématique etc. Prenez par exemple, le cas des autistes savants. Ou examiner les cas comme Sheldon Cooper de The Big Bang Theory, qui n'est que légèrement meilleure que (ou différent de) le Rain Man.

Je crois que la raison de la corrélation est le fait que les mêmes légères anomalies dans le cerveau peuvent souvent se manifester comme talents ou génie sur le côté positif, ou des cadeaux comme douteuses sur le côté négatif. Je pense que mon message est que tout le monde loin de la moyenne dans toutes les distributions, que ce soit la brillance ou la folie, devrait prendre avec ni orgueil ni rancune. Il s'agit simplement d'une fluctuation statistique. Je sais que ce poste ne sera pas soulager la douleur de ceux qui sont affligés du côté négatif, ou éliminer l'arrogance de ceux sur le côté positif. Mais voici en espérant que ce sera au moins diminuer l'intensité de ces sentiments…
Photo par Arturo de Albornoz

Pride and Pretention

What has been of intense personal satisfaction for me was mydiscoveryrelated to GRBs and radio sources alluded to earlier. Strangely, it is also the origin of most of things that I’m not proud of. Vous voyez, when you feel that you have found the purpose of your life, it is great. When you feel that you have achieved the purpose, it is greater still. But then comes the questionnow what? Life in some sense ends with the perceived attainment of the professed goals. A life without goals is a clearly a life without much motivation. It is a journey past its destination. As many before me have discovered, it is the journey toward an unknown destination that drives us. The journey’s end, the arrival, is troublesome, because it is death. With the honest conviction of this attainment of the goals then comes the disturbing feeling that life is over. Now there are only rituals left to perform. As a deep-seated, ingrained notion, this conviction of mine has led to personality traits that I regret. It has led to a level of detachment in everyday situations where detachment was perhaps not warranted, and a certain recklessness in choices where a more mature consideration was perhaps indicated.

The recklessness led to many strange career choices. En fait, I feel as though I lived many different lives in my time. In most roles I attempted, I managed to move near the top of the field. As an undergrad, I got into the most prestigious university in India. As a scientist later on, I worked with the best at that Mecca of physics, CERN. As a writer, I had the rare privilege of invited book commissions and regular column requests. During my short foray into quantitative finance, I am quite happy with my sojourn in banking, despite my ethical misgivings about it. Even as a blogger and a hobby programmer, I had quite a bit success. Maintenant, as the hour to bow out draws near, I feel as though I have been an actor who had the good fortune of landing several successful roles. As though the successes belonged to the characters, and my own contribution was a modicum of acting talent. I guess that detachment comes of trying too many things. Or is it just the grumbling restlessness in my soul?

Pursuit of Knowledge

What I would like to believe my goal in life to be is the pursuit of knowledge, qui est, sans doute, a noble goal to have. It may be only my vanity, but I honestly believe that it was really my goal and purpose. But by itself, the pursuit of knowledge is a useless goal. One could render it useful, par exemple, by applying itto make money, in the final analysis. Or by spreading it, teaching it, which is also a noble calling. But to what end? So that others may apply it, spread it and teach it? In that simple infinite regression lies the futility of all noble pursuits in life.

Futile as it may be, what is infinitely more noble, à mon avis, is to add to the body of our collective knowledge. On that count, I am satisfied with my life’s work. I figured out how certain astrophysical phenomena (comme gamma ray bursts and radio jets) work. And I honestly believe that it is new knowledge, and there was an instant a few years ago when I felt if I died then, I would die a happy man for I had achieved my purpose. Liberating as this feeling was, now I wonderis it enough to add a small bit of knowledge to the stuff we know with a little post-it note saying, “Take it or leave it”? Should I also ensure that whatever I think I found gets accepted and officiallyadded”? This is indeed a hard question. To want to be officially accepted is also a call for validation and glory. We don’t want any of that, do we? Puis à nouveau, if the knowledge just dies with me, what is the point? Hard question indeed.

Speaking of goals in life reminds me of this story of a wise man and his brooding friend. The wise man asks, “Why are you so glum? What is it that you want?”
The friend says, “I wish I had a million bucks. That’s what I want.
“Bien, why do you want a million bucks?”
“Bien, then I could buy a nice house.
So it is a nice house that you want, not a million bucks. Why do you want that?”
Then I could invite my friends, and have a nice time with them and family.
So you want to have a nice time with your friends and family. Not really a nice house. Pourquoi donc?”

Such why questions will soon yield happiness as the final answer, and the ultimate goal, a point at which no wise man can ask, “Why do you want to be happy?”

I do ask that question, de temps en temps, but I have to say that the pursuit of happiness (or happyness) does sound like a good candidate for the ultimate goal in life.