Tag Archives: fils

MySQL sur Mac OSX Yosemite

Si vous utilisez XAMPP pour les travaux de dev sur votre Mac à la maison, et mis à jour votre système d'exploitation à Yosemite, vous pouvez être temporairement en difficulté quand vous trouvez que votre mysqld ne démarre pas. La solution est assez simple.

Modifier /Applications/XAMPP/xamppfiles/xampp. (Vous pourriez avoir à utiliser sudo pour ce faire.)

Chercher:

$XAMPP_ROOT/bin/mysql.server start > /dev/null &

Et ajouter unset DYLD_LIBRARY_PATH sur le dessus de celui-ci. Il devrait ressembler à:

unset DYLD_LIBRARY_PATH
$XAMPP_ROOT/bin/mysql.server start > /dev/null &

Redémarrer mysqld et vous le devriez travailler.

Evénements et photos dans iPhoto manquant?

Laisse-moi deviner – vous avez obtenu votre nouvel iMac. Vous avez eu une récente sauvegarde Time Machine sur votre Time Capsule. Mise en place du nouvel iMac était ridiculement facile — il suffit de pointer à la sauvegarde. Quelques heures plus tard, votre nouvel iMac est juste comme votre ancien Mac, jusque dans le papier peint et l'historique du navigateur. Vous secouez la tête en signe d'incrédulité et dites-vous, “Homme, cette chose fonctionne! C'est la façon dont il est censé être!”

Quelques jours plus tard, vous lancez votre iPhoto. Il dit qu'il a besoin de mettre à jour la base de données ou tout autre. Pas de panique. Il suffit de quelques minutes — le nouvel iMac est ridiculement rapide. Bonjour — ce qui est faux avec les quatre derniers événements? Comment se fait qu'ils n'ont pas de photos dans les? Bien, en fait, ils ont quelque chose, vous pouvez voir les vignettes pour une seconde, et puis ils disparaissent. Les événements semblent avoir le bon nombre de photos. Ils ont même la liste le modèle de l'appareil et des données d'exposition.

Vous vous grattez la tête et dites-vous, “Bien, peut-être la sauvegarde Time Machine n'a pas déballer correctement ou quel que soit. Peut-être la mise à niveau de version foiré certaines données. Pas de panique. Je peux utiliser la Time Machine et trouver la bibliothèque iPhoto droite.” Vous lancez la Time Machine — probablement pour la première fois pour de vrai. Vous restaurez la dernière sauvegarde de la bibliothèque iPhoto sur votre bureau, et relancez iPhoto. mise à jour de base de données à nouveau. Attente anxieuse. Hé, les événements damnés sont toujours portés disparus.

Panique commence à mettre en. Mad Google des réponses. Dáccord, maintenez les touches Option et Commande, et lancer iPhoto. Régénérer les miniatures. Réparer la bibliothèque. Reconstruire la base de données. Encore, la ****** événements refusent de revenir.

Comment puis-je savoir tout cela? Parce que c'est exactement ce que j'ai fait. J'ai eu la chance que. J'ai réussi à récupérer les événements. Il m'est apparu que le problème n'était pas avec le processus de restauration, ni la mise à jour de version d'iPhoto. Il a été le processus de sauvegarde de Time Machine — la sauvegarde est incomplète. J'ai eu le vieux Mac et l'ancienne bibliothèque iPhoto intact. J'ai donc récupéré l'ancienne bibliothèque vers le nouvel iMac (directement, sur le réseau; pas de la sauvegarde Time Machine). J'ai alors commencé à iPhoto sur la nouvelle machine. Après la mise à jour de base de données nécessaire, tous les événements et les photos ont montré des. Ouf!

Alors, que s'est-il passé? Il semble que Time Machine ne sauvegarde la photothèque iPhoto correctement si iPhoto est ouvert (selon Apple,en). Plus précisément, les photos et les événements récemment importés ne peuvent pas se sauvegardés. Ce bug (ou “caractéristique”) était rapporté précédemment et discuté en détail.

Je pensais que je voudrais partager mon expérience ici parce que c'était important élément d'information et peut-être sauver quelqu'un un certain temps, et peut-être quelques précieuses photos. Et je pense qu'il est malhonnête de la part d'Apple pour vanter la Time Machine comme la mère de toutes les solutions de sauvegarde avec ce bug flagrant. Après tout, vos photos sont parmi les plus précieux de vos données. Si elles ne sont pas sauvegardés et migrés correctement, pourquoi s'embêter avec Time Machine du tout?

Pour rappel:

  1. Si vous trouvez votre collection incomplète après la migration vers votre nouvel iMac brillant (l'aide d'une sauvegarde Time Machine), Ne paniquez pas si vous avez toujours votre ancien Mac.
  2. Quitter gracieusement à partir d'iPhoto sur les deux machines.
  3. Copiez votre ancienne bibliothèque iPhoto de l'ancien Mac vers le nouveau, après correctement à partir d'iPhoto sur les deux machines.
  4. Redémarrez iPhoto sur le nouveau Mac et profiter.

Comment faire pour empêcher que cela se passe

Avant la finale sauvegarde Time Machine à partir de votre ancien Mac, veiller à ce que iPhoto ne fonctionne pas. En fait, il peut être utile de quitter toutes les applications avant de prendre la dernière photo.

Si vous voulez être sûre, envisager une autre solution de sauvegarde automatisée juste pour votre bibliothèque iPhoto. J'utilise Carbon Copy Cloner.

Photo par Victor Svensson

Lent Time Machine avec Time Capsule – Résolu!

Laisse-moi deviner — vous avez acheté un nouveau Time Capsule, configurer votre Time Machine pour sauvegarder un demi téraoctet de photos et vidéos de famille d'accueil, et prévu qu'il soit “mains libres” à partir de là? Ensuite, vous avez cette barre en disant qu'il faudra 563 journées (or some such ridiculous number) pour synchroniser?

Votre prochaine étape était de chalut Google, qui vous aurait montré que vous n'êtes pas seul. Vous avez essayé utilitaire de disque pour réparer votre disque Time Capsule, l'indexation Spotlight handicapés, directement connecté à votre Mac de TC etc. Rien n'a permis jusqu'à présent? N'ayez pas peur, voici ce que vous devez faire.

Tout d'abord, lancer votre logiciel à jour volet de vos préférences système de votre Mac.

Mac Software Update
Assurez-vous que vous avez cette mise à jour, qui traite spécifiquement de ce problème.
Mac Software Update

Voici ce que dit Apple sur cette mise à jour:

À propos de Mac OS X Lion 10.7.5 Mise à jour supplémentaire
L'OS X v10.7.5 jour supplémentaire est recommandée pour tous les utilisateurs exécutant Mac OS X Lion v10.7.5 et inclut les correctifs suivants:

  • Résout un problème qui peut causer des sauvegardes Time Machine de prendre un temps très long à compléter
  • Résout un problème qui empêche certaines applications signées avec un ID de développeur de lancement

Si elle n'est pas installée, cliquez sur le “Vérifiez prévu” languette, et l'installer. Notez qu'il peut être installé en tant que fourni avec d'autres mises à jour. Si, aussi longtemps que votre Mac est à jour, vous n'avez pas à trop se soucier de manquer cette mise à jour particulière.

Vraisemblablement, cette mise à jour est tout ce que vous aurez besoin pour réparer votre Time Machine lente sur Time Capsule Pour vérifier, redémarrez votre ordinateur et lancer Time Machine. Donnez-lui quelques minutes et voir si la vitesse est acceptable (sur 10-20 MB une seconde sur votre réseau Gigabit filaire).

Si ce n'est pas, ou si vous avez d'autres raisons de ne pas installer la mise à jour, il ya quelques autres ces conseils, vous pouvez essayer.

  • QuickSilver and Dropbox iconsQuittez les applications qui peuvent être indexation du système de fichiers. Dropbox, QuickSilver etc. Retrouvez-les sur votre barre de menu. Faites un clic droit sur les icônes et sélectionnez Quitter.
  • Finder optionAssurez-vous que Finder n'est pas configuré pour afficher toutes les grandeurs. Ouvrez une fenêtre du Finder, appuyer sur Cmd-J pour afficher les options, et veiller à ce que les Calculer toutes tailles pas coché (malgré le fait qu'il est représenté cochée dans la capture d'écran ici).

    Notez que ce n'est pas dans les préférences du Finder habituels, qui vous élever en utilisant Cmd-I.

  • Kill FinderLa dernière chose à faire est de tuer et relancer Finder. Cliquez sur le logo Apple sur un barre de menu, sélectionner “Forcer à quitter…” pour faire apparaître le spectacle de la fenêtre, sélectionnez Finder et cliquez sur le bouton Relancer

La dernière étape (de tuer et relancer Finder) a été présenté comme quelque chose qui fonctionne vraiment. Donc, ne lui donner un essai si rien ne permet d'autre. Une autre façon de tuer et relancer Finder est d'émettre la commande killall Finder à partir d'une fenêtre de terminal.

Si ces conseils ne fonctionnent pas, vous êtes à peu près pas de chance. Il ya encore une chose que vous pouvez essayer, qui probablement ne fonctionnera pas. Il n'a certainement pas, pour moi, mais m'a donné le sentiment que j'étais “fixation” le problème.

Connectez votre Time Capsule (TC) directement sur votre Mac. Pour ce faire,, procédez comme suit.

  • Première, connecter votre TC à votre réseau, et mettre en place l'aide de l'utilitaire Airport.
  • Débranchez-le de votre réseau. (Débranchez le câble Ethernet.)
  • Débranchez le câble Ethernet de votre Mac, et connecter TC (l'un des trois ports de sortie) à votre Mac.

Cloud Computing

I first heard of “Cloud Computing” when my friend in Trivandrum started talking about it, organizing seminars and conferences on the topic. I was familiar with Grid Computing, so I thought it was something similar and left it at that. But a recent need of mine illustrated to me what cloud computing really is, and why one would want it. I thought I would share my insight with the uninitiated.

Avant d'aller plus loin, I should confess that I write this post with a bit of an ulterior motive. What that motive is is something I will divulge towards the end of this post.

Let me start by saying that I am no noob when it comes to computers. I started my long love affair with computing and programming in 1983. Those late night bicycle rides to CLT and stacks of Fortran cards – those were fun-filled adventures. We would submit the stack to the IBM 370 operators early in the morning and get the output in the evening. So the turn around time for each bug fix would be a day, which I think made us fairly careful programmers. I remember writing a program for printing out a calendar, one page per month, spaced and aligned properly. Useless really, because the printout would be on A3 size feed rolls with holes on the sides, and the font was a dirty Courier type of point size 12 in light blue-black, barely legible at normal reading distance. But it was fun. Unfortunately I made a mistake in the loop nesting and the calendar came out all messed up. Pire, the operator, who was stingy about the paper usage, interrupted the output on the fourth month and advised me to stop doing it. I knew that he could not interrupt it if I used only one Fortran PRINT statement and rewrote the program to do it that way. I got the output, but on the January page, there was this hand-written missive, “Try it once more and I will cancel your account.” At that point I ceased and desisted.

I started using email in the late eighties on a cluster of Vaxstations that belonged to the high-energy physics group at Syracuse University. At first, we could send email only to users on the same cluster, with DecNet addresses like VAX05::MONETI. And a year later, when I could send a mail to my friend in the next building with an address like IN%”naresh@ee.syr.edu” or something (la “IN” signifying Internet), I was mighty impressed with the pace at which technology was progressing. Little did I know that a few short years later, there would be usenet, Mosaic and e-commerce. And that I would be writing books on financial computing and WordPress plugins in PHP.

Despite keeping pace with computing technology most of my life, I have begun to feel that technology is slowly breaking free and drifting away from me. I still don’t have a twitter account, and I visit my Facebook only once a month or so. More to the point of this post, I am embarrassed to admit that I had no clue what this cloud computing was all about. Until I got my MacBook Air, thanks to my dear wife who likes to play sugar mama once in a while. I always had this problem of synchronizing my documents among the four or five PCs and Macs I regularly work with. With a USB drive and extreme care, I could manage it, but the MBA was the proverbial straw that broke my camel of a back. (Au fait, did you know this Iranian proverb – “Every time the came shits, it’s not dates”?) I figured that there had to be better way. I had played with Google Apps for a while now, although I didn’t realize that it was cloud computing.

What I wanted to do was a bit more involved than office applications. I wanted to work on my hobby PHP projects from different computers. This means something like XAMPP or MAMPP along with NetBeans on all the computers I work with. But how do I keep the source code sync’ed? Thmbdrives and backup/sync programs? Not elegant, and hardly seamless. Then I hit upon the perfect solution – Dropbox! This way, you store the source files on the network (using Amazon S3, apparemment, but that is beside the point), and see a directory (folder for those who haven’t obeyed Steve Jobbs and gone back to the Mac) that looks like suspiciously local. En fait, it is a local directory – just that there is a program running on the background syncing it with your folder on the cloud.

Dropbox! gives you 2GB of network storage free, which I find quite adequate for any normal user. (That sounds like the famous last words by Bill Gates, il ne est pas? “64KB of memory should be enough for anyone!”) Et, you can get 250MB extra for every successful referral you make. That brings me to my ulterior motive – all the links to Dropbox! on this post are actually referral links. When you sign up and start using it by clicking on one of them, I get 250MB extra. Ne vous inquiétez pas, you get 250MB extra as well. So I can grow my online storage up to 8GB, which should keep me happy for a long time, unless I want to store my photos and video there, in which case I will upgrade my Dropbox! account to a paid service.

Apart from giving me extra space, there are many reasons you should really check out Dropbox!. I will write more on those reasons later, but let me list them here.
1. Sync your (Mac) address book among your Macs.
2. Multiple synced backups of your precious data.
3. Transparent use for IDEs such as Netbeans.
Some of these reasons are addressed only by following some tips and tricks, which I will write about.

Au fait, we Indian writers like to use expressions like ulterior motives and vested interests. Do you think it is because we always have some?