Dimensions de la réussite

Comment réussir dans la vie

L'argent ne est qu'une dimension le long de laquelle le succès peut être défini. Il ya beaucoup d'autres, tels que les sports, musique, art, jeu, politique, professions et les choses encore plus abstraits comme l'articulation, soft skills, philanthropie, sagesse, connaissances, etc.. Excellence dans l'une quelconque d'entre eux peut être pensé à nous succès. Le succès est facile à repérer - regardez l'une des célébrités et demandez-vous pourquoi vous les connaissez. La réponse est habituellement l'une des dimensions de la réussite - et la gloire de son sous-produit.

Excellence dans un domaine peut se traduire par de l'argent, qui est ce que Eddie Felson dans la couleur de l'argent dit le joueur plus jeune de la piscine. Ce transformabilité nous amène souvent à confondre l'argent pour la mesure de succès, qui, au fait, est le thème du film susmentionné. Vers la fin du film, quand Felson rend compte qu'il ya plus dans la vie que de l'argent, dit-il, "Je veux juste votre meilleur jeu." Aptitude à accrocher avec le meilleur quiconque de jeu peut bomber dans ne importe quel domaine est l'excellence; et il doit être compté comme un succès. Cette excellence est probablement ce que les anciens Grecs appelaient arete.

Puis, we have other dimensions of life, qui, if lived well, lead to gratification and I suppose, spell success in life. Being a good son or daughter and taking care of your parents, par exemple, is a worthy goal that my Asian and Indian friends will appreciate. Being a good spouse or a good parent is another worthy dimension of success that most of us would like to achieve, at least in principle. Excellence along these dimensions may lead to personal satisfaction, but no monetary glory. I wonder whether the lack of money makes these successes less impressive.

Success without money came to some other excellent souls as well. Paul Gauguin, Vincent Van Gogh, Karl Marx etc. had wretchedly poor existences, but were posthumously recognized as peaks of excellence in their own ways. Encore, it looks as thought their success is somewhat less worthy because of its lack of financial rewards. Or is it the money-centric worldview of our era (or of my garden state of Singapore) that is talking? When we ask our kids to score A’s, are we asking them to be excellent in academics for its own sake and pleasure? Or are we hoping, secretly and hypocritically, that they will make oodles of money for themselves later in life? I’m afraid it is the latter.

Commentaires